À la une | 15/02/2017

Le Bon Créneau, la bonne manœuvre

Plus qu’une auto-école d’insertion, l’association Le Bon Créneau entend aussi véhiculer des valeurs de civisme et de citoyenneté pour le respect de tous les usagers de la route.

Parce que nous ne sommes pas tous égaux devant le passage du permis de conduire, l’association Le Bon Créneau propose des prises en charge adaptées à la fois pour la formation au code de la route et l’apprentissage de la conduite. "Le public que nous recevons est le plus souvent orienté sur prescription soit par des assistantes sociales, des conseillers Pôle emploi, la mission locale ou encore des organismes d’insertion, soit par des services de ressources humaines. Dans tous les cas, il s’agit de personnes qui ne peuvent intégrer une auto-école classique, explique Sophie Mopin, la directrice de l’association. Il nous arrive également d’accueillir des travailleurs des établissements et services d’aide par le travail (Ésat) de la vallée du Cailly et du Pré-de-la-Bataille. Nous essayons de donner leur chance à tout le monde, en prenant le temps qu’il faut."
Plus qu’une simple école de conduite, Le Bon Créneau sait quel rôle actif elle peut jouer dans un processus d’insertion ou de retour à l’emploi. "Réussir un examen comme le code, c’est parfois déclencheur pour intégrer une autre formation. On se dit qu’on est capable de réussir quelque chose. C’est bon pour la confiance en soi."
Frédéric Bernard, 25 ans, a décroché son permis de conduire le 8 août 2016 grâce au Bon Créneau. "Ça a changé ma vie sur un plan personnel et professionnel. En particulier, j’ai pu décrocher un emploi en CDI à temps plein dans les semaines qui ont suivi." Une évolution radicale, à tel point que Frédéric Bernard a décidé de donner de son temps pour soutenir l’association auprès des partenaires financiers et en partageant son expérience avec les nouveaux arrivants. Tout comme lui, d’autres bénévoles s’investissent comme accompagnateurs dans le cadre de la conduite supervisée. "La majorité de nos élèves n’ont pas de voiture, rappelle Sophie Mopin. Pour les aider à gagner en confiance et accumuler des heures de pratique sur route, des bénévoles les accompagnent dans un véhicule que nous fournissons."
De la même manière, certains élèves ont besoin d’être plus soutenus que les autres pour appréhender toutes les difficultés du code de la route. Des bénévoles donnent de leur temps pour les assister individuellement afin qu’ils réussissent cette épreuve capitale. Enfin, au-delà même des savoirs techniques et pratiques, Le Bon Créneau entend faire de l’éducation à la citoyenneté, à l’écologie et au respect de tous les usagers de la route. "Parce que passer son permis peut devenir une vraie leçon d’humanité", conclut Sophie Mopin.
• Le Bon Créneau, 135 rue du Madrillet, dans l’enceinte de l’Afpa. Tél.: 02.35.64.40.48 – Métro: Maryse-Bastié. Bus: F1 arrêt Zénith.

Picto commentaire ajouter un commentaire

Picto rss s'abonner à ce fil RSS