À la une | 9/11/2017

Copropriété privée Robespierre : le chauffage rétabli ce jeudi après-midi

Après des mois de concertation avec les différentes parties impliquées dans le dossier de la copropriété privée Robespierre, le maire a décidé de prendre ses responsabilités, au regard d'une situation devenue critique. En tant que représentant de l'État au titre de ses pouvoirs de police, Joachim Moyse signe donc ce jour un arrêté en vue du « rétablissement de la sécurité publique » dans cette copropriété rongée par les dettes.

Cet arrêté met en demeure la société Madrillet-Énergie de rétablir le chauffage sur l'ensemble des six immeubles constituant la copropriété « en usant de l'ensemble des moyens notamment en personnel et en matériel ».
Cette mise en demeure est exécutoire dès ce jeudi 9 novembre et jusqu'à la fin de la saison de chauffe. Les habitants auront donc bien du chauffage dès ce jeudi après-midi.
La société Madrillet-Énergie conditionnait la remise en route du chauffage à l'obtention de garanties quant au fait qu'elle serait effectivement payée pour le service rendu aux habitants. Le non paiement des charges par un certain nombre de propriétaires indélicats, depuis des années, dans cet ensemble de logements privés, a conduit à une situation d'endettement tel que le syndicat de copropriété ne disposait plus des fonds nécessaires au paiement des factures de chauffage.
L'arrêté pris par la Ville assure à la société Madrillet-Énergie qu'elle sera effectivement payée. L'administrateur provisoire AJ Associé, nommé par un juge, réalisera l'appel de charges auprès des propriétaires. De son côté la Ville, au vu de l'urgence et afin de débloquer sans délai la situation, s'engage donc à effectuer une avance financière correspondant au solde résiduel qui n'aurait pas été recouvré auprès des propriétaires.
En aucun cas la Ville ne décide de payer les dettes des copropriétaires défaillants.
Ces mauvais payeurs se verront réclamer les sommes non versées dans un second temps. La Ville récupérera ses fonds le plus rapidement possible.

> Lire aussi l'article sur l'alerte lancée par le maire

Picto commentaire ajouter un commentaire

Picto rss s'abonner à ce fil RSS