Aire de fête 2008, « vachement » dansante


La danse, toutes les danses sont au cœur de la programmation d’Aire de fête 2008. La danse populaire dans toutes ses dimensions est en effet à l’honneur avec une scène quasiment dédiée sur le bas du parc, pour offrir un espace à chaque discipline et favoriser les rencontres entre les genres. La diversité chère à Aire de fête va ainsi pouvoir s’exprimer.

Samedi 31 mai, on s’intéressera aux improvisations proposées par les élèves des centres socioculturels, la rencontre entre danse contemporaine et danse africaine provoquée par le conservatoire et les ateliers des centres socioculturels, mais aussi les spectacles de la compagnie Système D, qui mêle hip hop, danse africaine et street jazz. Sans oublier les Sexy Chocolat (musique et danse afrocaribéennes).

Autre rencontre attendue, celle proposée le 1er juin par la compagnie Vice Versa avec l’ô-delà, création aux origines aborigènes, qui fait appel au langage de la danse contemporaine et du hip hop. Du côté des danses traditionnelles, l’Irlande, l’Allemagne et l’Ukraine seront représentées, au côté du country, plus que jamais "tendanse".

La Musique est bonne

Aire de fête reste fidèle à l’éclectisme de sa programmation. Côté musique, tout commence le samedi 31 à 12 h 30, par une fanfare totalement raccord avec le visuel vachement dansant de l’édition 2008, La Vashfol. Suivront Latche swing, qui revisite le répertoire du jazz manouche puis Texaco, aux accents jazz, funk et blues.

Le samedi soir, place au rock festif et déconnant des Petites Bourrettes. Un groupe venu de la rue, tout juste remis d’un Olympia (30 mai 2008) en 1re partie des… Fatals picards, têtes d’affiche d’Aire de fête 2007. Dimanche 1er juin, la programmation joue de nouveau la carte « quand la musique est bonne » avec le jazz des feeling Stompers, le rockabilly des Burning Dust avant La Familia, qui promet chaleur latine, folie tzigane et énergie rock. Si tout cela ne se termine pas en dansant…

Homo sapiens en cage

Et les spectacles, déambulations et autres arts forains ? Aire de fête est fidèle à sa réputation avec une belle brochette de spectacles drôles et étonnants, avant le feu d’artifice du samedi soir. À l’image des Étranges, de la compagnie Les Transformateurs : deux homo sapiens installés dans une cage nous invitent à observer leur quotidien, samedi et dimanche. Si vous n'avez pas froid aux yeux, venez assister à un match de tennis un peu déjanté, où la petite balle jaune est remplacée par des massues et les revers sont le fait de jongleurs (samedi et dimanche).

Autre univers, celui d’Agrippine de la compagnie Acidu, qui nous plonge samedi 31 mai dans un univers de péplum, où une mère abusive part à la recherche d’un fils Néron, qui est peut-être dans le public.La même compagnie nous entraîne le dimanche dans sa quête du Graal avec les Graaleurs, entre combats avec les dragons, histoire d’amour et chansons…

On ne manquera pas non plus le Massimo Staff de la compagnie Ultrabutane, et son accessoiriste Polo qui décide de faire le show tout seul. Autre curiosité : Les voyageurs, un groupe d’improvisation qui pose ses valises au milieu du parc. Musique, danse, comédie en sortent comme par enchantement.

Aire de fête 2008 c’est aussi une immense foire à tout, une fête des associations de la ville et donc de belles rencontres à clé à l’ombre du parc Henri-Barbusse, pour 25 000 personnes.


L’équipe de Nous travaillons ensemble signe le visuel original d’Aire de fête.