Un nouveau quartier sort de terre

Entre le haut et le bas de la ville, entre ville et forêt, à deux pas du Technopôle un nouveau quartier sort de terre : le quartier des Cateliers ; Sa vocation est d'accueillir de l'habitat individuel ou petit collectif et de renforcer la cohérence du territoire communal en créant un trait d'union entre les deux parties de la ville.

Ce nouveau quartier comportera environ trois cents logements et 140 logements étudiants. L'habitat, de qualité, répond à une demande d'accession à la propriété à des prix raisonnables, en ces temps de flambée des prix de l'immobilier. Les Cateliers permettront offriront donc un éventail de logements entre parcelles pour construction de maisons traditionnelles, maisons clés en main, maisons de ville et appartements dans de petits immeubles.

En raison de sa situation au centre géographique de la commune, ce quartier dispose déjà des équipements publics nécessaires à la vie quotidienne (mairie, poste, police) sur le plateau du Madrillet ou dans la ville basse. Le quartier se situe à proximité de l'école Langevin, du parc omnisports Youri-Gagarine, de la piscine Marcel-Porzou, du centre socioculturel Georges-Brassens et de commerces, avec l'hypermarché Leclerc, ou encore l'espace commercial Renan et le marché du Château blanc. Question environnement, les Cateliers s'insèrent dans le circuit de la boucle verte et sont bordés par le Bois des Anémones, le parc de l'Orée du Rouvray. La forêt est accessible par la piste piétons-cycles qui borde l'avenue Isaac-Newton.

Pour desservir ce nouveau quartier une ligne de bus est lancée au 1er janvier 2007, de nouvelles rues sont créées, Casanova et Callas. Dans le même temps, la rue Julian-Grimau, qui conduit aux Cateliers depuis le bas de la ville, est réaménagée, avec la création d'une piste piétons-cycles.