Retouramont

Compagnie en résidence 2015-2017

Depuis vingt-cinq ans, Fabrice Guillot s’est plongé, au sein de la compagnie Retouramont, dans la recherche d’une écriture chorégraphique singulière. Sa pratique de l’escalade à haut niveau lui a ouvert l’infinie diversité des mouvements nés de l’adaptation au rocher. Parcourir une voie, c’est trouver les placements, les rythmes, l’état intérieur. Son écriture chorégraphique est empreinte des expériences qui lui ont fait appréhender la lecture des espaces et fait découvrir toute une richesse gestuelle et une corporalité du mouvement utile.
En 1987, Fabrice Guillot rencontre Bruno Dizien et Laura de Nercy et devient interprète de la compagnie Roc In Lichen. Il accompagne ensuite Kitsou Dubois dans ses explorations chorégraphiques et collabore avec plusieurs artistes, notamment Antoine Le Menestrel, Ingrid Temin et Geneviève Mazin.
Depuis 1989, en tant que chorégraphe avec la compagnie Retouramont, il ouvre de multiples champs d’exploration : des espaces publics à l’intimité des salles, des espaces naturels aux architectures contemporaines et patrimoniales… La notion d’invention d’agrès est la base du travail de Fabrice Guillot, cela l’amène à travailler dans les trois dimensions avec des sculpteurs et des circassiens. La compagnie ne se limite pas à une discipline, elle mêle les différents arts dans un territoire donné pour construire une œuvre singulière.
Pionnière dans la pratique de la danse verticale, la compagnie Retouramont a ouvert en 2014 le "Pôle de Danse Verticale de Charenton" : espace de formation, de recherche, de création et d’accueil de compagnies qui mettent en jeu la verticalité. Depuis 2015, la compagnie est conventionnée par le Ministère de la culture et de la communication/DRAC d’Ile-de-France.

Vos rendez-vous avec Retouramont :
"Temps d’Echelles", stage intergénérationnel du lundi 13 au vendredi 17 février
"Jeux d’Echelles", création samedi 3 juin


Sylvain Groud

Compagnie MAD en résidence 2016-2018

La danse de Sylvain Groud existe dans son frottement avec d’autres disciplines.
Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, section danse contemporaine et lauréat du Concours International de Paris avec sa première chorégraphie, Sylvain Groud collabore avec Gigi Caciuleanu, Angelin Preljocaj, mais crée aussi dans la rencontre avec la musique (Orchestre de l'Opéra de Rouen, Naïssam Jalal & Rythms of Resistance pour sa prochaine création La Déclaration…), les arts plastiques (Jonathan Loppin), la littérature (Maylis de Kerangal), la photographie et la vidéo (Grégoire Korganow avec qui il collabore depuis 2013 pour un travail auprès des corps fragiles et sur la création de Memento Vivere), le théâtre et le cinéma (Bruno Bayeux, ou encore Bérénice Bejo sur sa prochaine création Trois Sacres). Ses collaborations artistiques donnent toujours lieu à une recherche commune, celle des zones d’ombre et des territoires. Avec ses projets in situ, Sylvain Groud s’attache à faire émerger la danse là où on ne l’attend pas et développe des créations immersives et participatives avec "Music for 18 musicians" ou encore "Come Alive" à la Philharmonie de Paris.
Porté par la conviction que l’art est vecteur de décloisonnement et qu’il doit s’ancrer dans le réel, Sylvain Groud développe de nombreux projets d’éducation artistique au long cours, prenant racine dans les processus de création, et plaçant l’artiste au cœur du dispositif de transmission.
Il crée en 2002 la Compagnie MAD/Sylvain Groud et l’installe en Normandie en 2006. Il est également artiste associé au Théâtre-Sénart, Scène nationale de Lieusaint (2015-2018).
 
Vos rendez-vous avec Sylvain Groud
"La Nuit de la danse", samedi 10 décembre
"Voulez-vous danser avec moi ?", vendredi 27 janvier, atelier animé par Martin Grandperret.
"Memento Vivere", vendredi 3 février
"Trois Sacres", jeudi 27 avril