Ressources
Clip vidéos
Clip audios
  • Dans les coulisses de la Déziré academy 2011
Documents PDF
Dépêches
Articles
À voir aussi
Les horaires d'ouverture des centres socioculturels
  • • Centre Jean-Prévost (place Jean-Prévost). Tél.: 02.32.95.83.66.
    Mardi et mercredi de 9h à 12h et de 14h à 18h; jeudi et vendredi de 14h à 18h; samedi de 9h à 12h.
    • Centre Georges-Brassens (2 rue Georges-Brassens). Tél.: 02.32.95.17.33.
    Du lundi au vendredi de 9h à 12 h et de 13h30 à 17h30.
    • Centre Georges-Déziré (271 rue de Paris). Tél.: 02.35.02.76.90.
    Mardi, mercredi, jeudi de 9h à 12h et de 14h à 18h, vendredi de 14h à 18h, samedi de 9h à 12h.
    • Espace associatif des Vaillons (267 rue de Paris)


Quatre lieux d'expression et de rencontre

Quatre centres socioculturels sont répartis sur l'ensemble du territoire stéphanais. Chacun a sa personnalité, son public et son programme d'activités, mais tous contribuent ensemble à tisser du lien entre les Stéphanais.

"Tous pour un et un pour tous" pourrait être la devise des centres socioculturels. Georges-Déziré, Jean-Prévost, Georges-Brassens et l'Association du centre social de La Houssière constituent un réseau de services de proximité que quasiment tous les Stéphanais ont fréquenté un jour ou l'autre. Un millier d'usagers s'investit dans les multiples ateliers proposés, de la danse flamenco à l'aide aux devoirs, de la céramique à l'alphabétisation, du hip-hop à l'art floral.

On vient y apprendre à parler et écrire français pour s'intégrer dans son nouveau pays, ou apprendre la calligraphie arabe pour élargir son horizon. Chaque atelier, photo, peinture, est incité à exposer son travail et les vernissages constituent autant de moments de rencontre. Beaucoup d'habitants y viennent en voisin - parfois simplement pour discuter ou lire le journal ! - mais chaque centre draine aussi des usagers venus d'autres quartiers, et des associations qui y trouvent leur lieu de réunion.

La mission des centres socioculturels est avant tout de soutenir et faire participer les habitants à l'amélioration de leurs conditions de vie. Pour cela, ils favorisent l'éducation et l'expression culturelle de tous, renforcent les solidarités, préviennent toutes les formes d'exclusion.

Dans ce réseau, chaque équipe suit un même fil rouge : la famille, l'éducation populaire, le lien social.