Les finalités du projet de ville

Le sens profond du projet est exprimé grâce à quatre finalités communes qui doivent guider en permanence l’action : considérer chaque personne, échanger de l’humanité, ouvrir de nouveaux horizons et mieux vivre ensemble longtemps.

Considérer chaque personne

La Ville souhaite placer l’usager au cœur de l’action du service public local qui doit prendre en compte les évolutions des modes de vie et les attentes de chacun : rythmes et horaires, qualité de service, réponses personnalisées… Il faut aussi, quand c’est nécessaire, construire des droits nouveaux pour tous afin de renforcer la protection des Stéphanais, quels qu’en soient l’âge, l’origine, les opinions, les croyances.
Dans l’espace urbain, cette volonté doit se traduire par la possibilité offerte à chacun de trouver sa place, de la naissance au 4e âge, seul, en couple, avec des enfants ou non… Pour cela, il convient d’offrir des équipements et des services dans les domaines de l'habitat, des activités éducatives, sociales, culturelles et économiques qui répondent à chaque situation et sont accessibles à tous.

Dans le domaine éducatif, la Ville souhaite adapter les activités proposées aux besoins des individus (enfants et parents) en termes de rythme, de diversité, d'accessibilité… L'action éducative doit veiller à n'exclure aucune famille ou aucun enfant. Elle s’efforce de tenir compte des contraintes particulières ou des inégalités, mais également des envies et des potentialités de chacun.

Échanger de l'humanité

La Ville favorise la participation la plus large des citoyens et usagers aux décisions qui les concernent. Dans cette optique, chacun a un rôle différent mais complémentaire : les élus sont porteurs et animateurs de projets construits avec la population et à partir de ses besoins avec l’expertise des agents de la collectivité. Pour y parvenir, elle renforce les échanges avec les usagers, les citoyens et les experts au moyen de nouvelles formes de dialogue.

La collectivité consolide les liens sociaux qui assurent la cohésion sociale et l'intégration de chacun, par un partage de valeurs, comme par la reconnaissance sociale. La solidarité est à la base de relations où chacun se sent partie prenante d’un ensemble et concerné par ce qui arrive aux autres et notamment aux plus fragiles.

L’éducation concourt à cet apprentissage du « faire société », de la mise en lien de l’enfant avec les autres et le monde, dans un objectif de mieux vivre individuel et collectif. L'action éducative crée les conditions qui permettront à l'enfant de se construire par l'expérience, avec le soutien bienveillant des adultes. Dans cette optique, elle privilégie de nouvelles relations entre les générations.

Dans le domaine urbain, la ville est un espace qui doit favoriser les rencontres et des relations sociales et humaines apaisées, encourager le « bien-vivre ensemble » et privilégier le respect des « conventions sociales ». Espace public et équipements doivent permettre l’échange et le partage.

Ouvrir de nouveaux horizons

L’action municipale participe à l’ouverture de perspectives et à la découverte d’horizons nouveaux pour les habitants. Au niveau social, les solidarités mises en place doivent permettre aux Stéphanais de progresser dans leurs parcours professionnels et personnels. Dans le domaine de la citoyenneté, l’objectif est de faciliter la plus large participation à la vie de la cité, en particulier pour ceux qui sont mis en marge par les difficultés sociales.

Pour les plus jeunes, nous mettons en chantier une réflexion sur les meilleurs moyens pour former les enfants et les jeunes à la citoyenneté, entendre leur parole et leur donner toute leur place.

Sur le plan urbain, les aménagements et les équipements sont pensés dans une optique de progrès pour les habitants, par exemple dans les domaines du logement et des services. Ils favorisent l’ouverture sur le monde : transports, circulations, équipements d’agglomération, loisirs sportifs et culture, accès aux espaces naturels…

Mieux vivre ensemble longtemps

Dans les projets qu’elle mène ou promeut, la Ville développe la qualité de vie des habitants. Elle s’efforce de construire une cité harmonieuse qui assure durablement les équilibres sociaux, économiques et environnementaux. Une harmonie conditionnée par la cohérence entre les composantes urbaines (bâti et espaces publics), sociales (population et services), économiques (commerces et emploi) et environnementales (milieu naturel, paysager…).

L’équilibre entre l’homme et son environnement est recherché dans le but de satisfaire les besoins de tous et d’offrir un cadre épanouissant, en préservant les ressources, le cadre de vie et, plus largement l’ensemble du patrimoine naturel que nous laisserons aux générations futures.

Ce souci d’équilibre conduit à mettre au premier plan les besoins des plus fragiles dans l’espace urbain : les enfants, les personnes handicapées, les personnes âgées.