Inondation, risques technologiques, ce qu'il faut savoir

 

Saint-Etienne-du-Rouvray est exposée à quatre risques majeurs: deux risques naturels, l'inondation et le mouvement de terrain (cavités souterraines), et deux risques technologiques, la proximité industrielle et le transport de matières dangereuses.

Risque d'inondation

Les crues de la Seine sont le plus fréquemment observées de janvier à mars, sur une durée pouvant aller de 3 à 15 jours. Les inondations lors des crues concernent la zone industrielle Est du bord de Seine, l'usine des eaux de la Chapelle, qui alimente toute la banlieue sud de Rouen, et le centre Rouen multimarchandises. L'engorgement des réseaux pluviaux en période d'orages peut entraîner des inondations de caves ou rez-de-chaussée chez les riverains.

La préfecture met en alerte les services et mairies concernées. Une messagerie téléphonique informe de l'évolution des crues: 02.32.76.50.00. En cas de danger grave ou imminent, la population serait alertée par un véhicule communal muni d'un haut-parleur. Le niveau de la Seine peut être surveillé sur internet. Sur vigicrues, on peut dorénavant accéder à l’état du réseau hydrographique, aux bulletins d’information et aux conseils sur les conduites à tenir en cas de risque d’inondation.

Les consignes en cas d'alerte: fermer portes et fenêtres, boucher les ouvertures basses du domicile (soupirail), couper le gaz et l'électricité (mais pas le téléphone), placer les objets ou documents précieux dans les étages, ainsi que de l'eau potable et de la nourriture, mettre les produits toxiques à l'abri de la montée des eaux (pesticides, produits d'entretien etc.), s'informer de la montée des eaux (radio, mairie...). Attendre les consignes des autorités pour consommer l'eau du robinet. Suivre les instructions pour une éventuelle évacuation. Au signal d'alerte, il ne faut surtout pas : aller chercher ses enfants à l'école, téléphoner: les lignes doivent rester disponibles pour les secours.

Risque mouvement de terrain (cavités souterraines)

Un mouvement de terrain est un déplacement plus ou moins brutal du sol ou du sous-sol. Il est fonction de la nature et de la disposition des couches géologiques. Il est dû à des processus lents de dissolution ou d'érosion favorisés par l'action de l'eau et de l'homme.

Il existe sur l'ensemble du département un risque potentiel d'affaissement plus ou moins brutal de cavités souterraines naturelles ou artificielles (carrières, marnières...). En effet, l'exploitation souterraine de la marne, du sable, du silex ou de l'argile s'est pratiquée jusqu'en 1940.

Des effondrements de terrain se produisent régulièrement après des pluies hivernales, avec une intensification depuis 1995. À Saint-Etienne-du-Rouvray, quelques effondrements ont été diagnostiqués sur ces quinze dernières années.

Toute personne qui a connaissance de l'existence d'une cavité souterraine ou d'une marnière dont l'effondrement est susceptible de porter atteinte aux personnes et aux biens doit en informer le maire. Celui-ci communique au représentant de l'État les éléments dont il dispose à ce sujet (article L563-6 du code de l'environnement).

En cas de menace ou d'incident, les experts peuvent demander:
- la consolidation des terrains ou des constructions
- le rebouchage de la cavité

Risque industriel

Saint-Etienne-du-Rouvray est concernée par les distances de danger maximales d'une seule entreprise: Grande Paroisse (Le Grand-Quevilly) - fabrication d'engrais et produits chimiques minéraux - type de risque: toxique - distance de danger maximale : 7000m.

Les consignes en cas d'alerte: en cas d'accident technologique grave et sortant de l'enceinte de l'établissement, la population est alertée par le signal d'alerte diffusé par sirène. Si une évacuation s'avérait nécessaire, la population pourrait être hébergée dans le centre de loisirs de La Houssière et le gymnase Ampère.

L'alerte se manifeste par un son modulé des sirènes: rejoindre le bâtiment le plus proche, s'y enfermer et s'y confiner, fermer les portes et fenêtres, obstruer les entrées d'air, arrêter les ventilations, la climatisation, le chauffage écouter France Bleu Normandie Rouen (101.1) ou France Inter (96.5). En cas de picotements ou d'odeurs fortes, respirer à travers un mouchoir mouillé.

Il ne faut surtout pas chercher à rejoindre ses proches notamment ses enfants qui seront pris en charge par l'école, fumer ou manipuler des objets susceptibles de générer des flammes ou des étincelles, téléphoner: les lignes doivent rester disponibles pour les secours. À la fin de l'alerte, aérer le local de confinement: le signal de fin d'alerte se caractérise par un son continu émis par les sirènes.

Risque transport de matières dangereuses

Le transport de matières dangereuses sur Saint-Etienne-du-Rouvray a lieu par voie routière, voie ferrée, voie d'eau et canalisations. Il s'agit essentiellement d'un flux de transit. Les principaux axes routiers concernés sont le boulevard industriel (RD18E) et l'avenue des Canadiens. L'axe SNCF concerné est la ligne Paris-Le Havre. Le transport fluvial de matières dangereuses est lié aux activités industrielles, pétrolières et chimiques. La canalisation d'hydrocarbures située sur la commune appartient à la société TRAPIL. En cas de danger grave et imminent, la population serait alertée par un véhicule municipal muni d'un haut-parleur.

Pour s'informer

• Mairie, Tél.: 02.32.95.83.83.
• Préfecture, Tél.: 02.32.76.50.00.
• Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) | haute-normandie.developpement-durable.gouv.fr
Tél.: 02.35.52.32.00.

 

Page mise à jour en juillet 2015