Une démocratie locale revivifiée

 

réunion publique sur le projet de ville

Le projet citoyen s’intéresse à l’ensemble des relations entre la Ville et les personnes qui vivent sur son territoire. Il a pour objectif de mettre en place une politique de démocratie locale fondée sur la participation la plus large des populations et usagers aux décisions et au fonctionnement du service public local.

Les demandes de reconnaissance, d’écoute et de personnalisation de l’action publique obligent à repenser le lien entre les élus, les professionnels et les habitants, en fonction de la légitimité de chacun. L’objectif est de permettre à tous de participer à la vie de la cité, en particulier à ceux qui sont mis en marge par les difficultés sociales. Le droit à la parole, à l’information et à la participation est aussi une exigence et une condition de progrès social.

Refonder la vie démocratique locale c’est faire émerger un consensus local sur des bases fortes : solidarité, progrès social, émancipation. Avec les usagers, la Ville veut construire un contrat de gestion, dans une logique de promotion et de défense du service public qui conforte les relations de confiance entre les habitants et leurs élus.

Le projet citoyen doit d’abord mettre au point "la boîte à outils" de la participation en fonction des besoins et des projets. Des formes d’échange qui doivent favoriser un nouvel équilibre entre les élus, les experts, les citoyens ou usagers et poser de nouvelles règles de prises de décision. La Ville peut s’appuyer sur une longue expérience et de nombreux espaces de dialogue : réunions publiques, accompagnement du renouvellement urbain, comité d’usagers, gestion urbaine de proximité, mobilisations citoyennes en faveur de l’Ehpad, des retraites, de La Poste, du fret…

Cette politique de la citoyenneté s’appuie sur la lutte contre les discriminations et les stigmatisations qui touchent les habitants de nos quartiers. Elle comporte un volet éducatif, pour former les enfants et les jeunes à la citoyenneté. Enfin, elle peut s’appuyer sur des outils de communication citoyens, pluralistes, source de compréhension et de débat sur les enjeux du territoire.

Du côté du service public local, la Ville entend combiner le développement d’une culture de l’usager et la promotion d’un service public de qualité, non marchand, refusant de se soumettre à des contraintes de concurrence et de profit. Cette culture place l’usager au centre des préoccupations, pour simplifier ses démarches administratives, connaître et faire valoir ses droits, garantir la qualité du service et son amélioration permanente, assurer une prise en compte des besoins individuels compatibles avec l’action collective. Pour cela, la Ville doit ouvrir les espaces de dialogue et d’amélioration du service public local et offrir des garanties de recours et de médiation. Elle doit aussi porter la parole des usagers des services publics non communaux.