• direction artistique et conception : Frank Micheletti
  • musique : Groupe Kafka
  • scénographie et création lumières : Ivan Mathis
  • danseurs : Idio Simiao Francisco Chichava, Eva Klimackova, Eun Young Lee, Kajsa Karolina Sandström, Frank Micheletti.
  • régie générale et direction technique : Pierre Vigna
  • musiciens : musiciens : Guillaume Mazards (basse/guitare/mandoline/looper), Rémi Faraut (batterie/métalophone), Rémi Aurine-Belloc (guitare)
  • régie son : Laurent Saussol
  • Durée estimée : 1 heure
  • tarif A

Danse | 12 avril 2011 20 h 30

Geografía : Frank Micheletti

Une compagnie conçue comme un "comptoir d’échanges artistiques". Un chorégraphe français – Frank Micheletti (ancien interprète et assistant de Josef Nadj) – et des danseurs du Mozambique, de Slovaquie, de Corée du Sud et de Suède. Leurs créations présentées en Argentine, au Mexique, en Afrique et au Japon prennent corps dans un espace pluridisciplinaire où les croisements de différents langages tentent d’établir une écriture polytonale. Gestes simples, étranges, techniques, poétiques : les membres de Kubilai Khan Investigations collectent des matériaux dans leurs expériences personnelles, dans les déterminants politico-sociaux de nos sociétés, dans la disponibilité que leur ouvrent certaines lectures, travaux d’artistes, de philosophes, d’écrivains, architectes ou poètes, dans les voix-visages de femmes et d’hommes qu’ils croisent ici et ailleurs, dans les espaces-marges où résonne le risque de la non-appartenance. Matériaux qui s’animent pour créer une trame singulière d’espace et de temps ; une vision qui dérive, inhabituelle, provisoire et fragile. Kubilai Khan Investigations crée des fictions sous influences qui naissent dans des contextes, des paysages, des langues réelles et rêvées. Ces corps naviguent, divaguent sur un fleuve qui coule et ne figure sur aucune carte…
"Geografía", pièce créée en 2008, pour 5 danseurs et 3 musiciens s’inspirant du rock des Pink Floyd et autre Jimi Hendrix, est une "partition chorégra- phique, (qui se vit) comme un partage de flux, d’intensités, de suspensions, accordée au singulier et parlant de nos conditions communes. Co-existence, co-spatialité, co-présence dans le mouvant, dans l’écart. (Sur) une création musicale jouée en live venant de tous les côtés, comme un volume, un débordement nécessaires. Il n’arrive que ce qui vient, une scène à traverser ; dans l’approche tactile de l’autre." (Frank Micheletti)

production : Cie Kubilai Khan Investigations | coproduction : Biennale de danse de Lyon ; Arsenal, Metz ; La Comédie, scène nationale de Clermont-Ferrand ; CNCDC de Châteauvallon ; Théâtre Louis-Aragon, scène conventionnée pour la danse de Tremblay-en-France, avec le soutien du Conseil général de la Seine-Saint-Denis ; Théâtres en Dracénie Draguignan ; le Polaris de Corbas