À la une | 17/05/2019

10 ans du projet de ville : de riches échanges avec les habitants

Tout l’après-midi, mercredi 15 mai, la salle festive a été le théâtre d’échanges divers et constructifs entre les habitants, et avec les équipes municipales. Dans la soirée, le maire a pu tirer de ces débats sur le projet de ville les lignes de force de l’action municipale à venir.

Si certains Stéphanais étaient venus avec des demandes très précises (installation de ralentisseurs dans les rues, augmentation du nombre de places de stationnement, création d’une ferme pédagogique, multiplication des activités pour les seniors), d’autres avaient simplement envie de soumettre aux élus des sujets de réflexions, sans forcément avoir la solution à leurs interrogations.
C’est ainsi que d’intéressantes discussions ont par exemple eu lieu sur le développement de cultures vivrières dans la ville et d’une épicerie sociale, pour lutter contre la malnutrition. D’autres conversations à bâton rompu ont porté sur les campagnes de sensibilisation à imaginer pour prévenir les incivilités, qu’il s’agisse de la vitesse des voitures ou de la propreté. Ailleurs, il a été question de la forme à donner à de nouveaux lieux de convivialité, ouverts à tous, pour lutter contre l’isolement, ou encore des moyens à mobiliser pour tisser de nouveaux liens entre les jeunes et le monde professionnel, en proposant des stages en entreprise pendant les vacances.
Éducation, solidarité, citoyenneté, développement durable, culture-sport-loisirs, urbanisme, tranquillité publique-cadre de vie… toutes les thématiques du projet de ville ont été passées au peigne fin. Moment de transition entre deux décennies, la journée a autant permis de dresser un bilan de la période 2009-2019, que de tracer des perspectives pour la séquence à venir. « Nous avons organisé cette rencontre pour entendre vos remarques, vos préoccupations, vos idées et co-construire avec vous la ville de demain », a d’ailleurs résumé Joachim Moyse, le maire.
Pour tenir cet objectif, tous les échanges qui ont eu lieu, au sein des « ateliers », ont laissé des traces écrites qui – en attendant d’être analysées dans le détail – ont fait l’objet d’une première synthèse, en début de soirée, après une pause conviviale.
Il en est ressorti des points d’inquiétude comme ce « sentiment d’isolement », voire « d’exclusion », qui a percé lors de plusieurs débats, avec des adolescents, des personnes âgées ou tout simplement des habitants qui se sentent en marge. Des points positifs ont également émergé à travers de nombreuses idées pour valoriser les réserves foncières de la ville, limiter le gaspillage alimentaire, ou encore créer des cinémas de quartier. Mais, surtout, comme l’ont souligné plusieurs « experts », venus animer les ateliers, « les Stéphanais sont convaincus d’avoir leur mot à dire » et témoignent d’une « véritable envie d’agir et de s’engager ».
Très heureux de cet état d’esprit et cette posture, Joachim Moyse a conclu la journée en retenant trois verbes emblématiques à ses yeux de ces rencontres : « Accompagner, participer, valoriser » seront les maîtres mots de la période à venir. Si le maire a voulu se donner un peu de temps pour élaborer précisément les actions qui marqueront la prochaine décennie, il a en revanche promis de décliner ces verbes dans tous les champs de la politique municipale.
Cela se traduira pas un meilleur accompagnement des habitants pour lutter contre les fractures, numériques, territoriales, juridiques (accès aux droits) ; par une attention portée aux jeunes et à leur participation à la vie de la cité ; mais aussi par la volonté de la ville et de sa police municipale, notamment, d’aller plus encore « vers » les habitants.
Malgré les complexités liées au partage des compétences avec la Métropole, le Département et l’État, malgré aussi les contraintes budgétaires, les élus et les personnels municipaux « gardent confiance », a insisté le maire, car « il y a encore des possibilités d’action pour construire des choses avec les habitants. » Le projet de ville et l’émulation qu’il a suscitée en sont la preuve.

Picto commentaire ajouter un commentaire

Picto rss s'abonner à ce fil RSS