À la une | 13/01/2015

"Le Stéphanais" nouveau arrive...

Jeudi 15 janvier, les Stéphanais découvriront la nouvelle formule de leur journal municipal, un outil au service de l’information pour décrypter des questions que se posent les habitants à l’échelle locale, régionale et nationale.

Durant toute l’année 2014, les membres de l'équipe du "Stéphanais" sont allés à la rencontre des habitants pour recueillir leurs avis, leurs idées, leurs critiques et leurs propositions sur leur journal municipal. Toutes les générations ont été consultées et dans tous les quartiers de la ville, depuis les élèves du club de la presse du collège Louise-Michel jusqu’aux femmes de l’école des parents de l’Aspic en passant par les usagers du foyer Geneviève-Bourdon. Au total, près d’une centaine de personnes ont été interrogées, y compris lors d’entretiens réalisés à domicile ou dans la rue.
De ces consultations, il ressort que "Le Stéphanais" est lu, ou parcouru, aussi bien par les enfants que par les adultes. Une lecture souvent sélective qui s’accorde aux attentes de chacun. Certains se concentrent sur le sport, d’autres sur l’actualité sociale, d’autres encore sur la culture voire uniquement sur les photos quand il s’agit de reconnaître un voisin, un ami ou un membre de la famille.
Largement en tête des pages les plus lues, les infos pratiques en bref et l’agenda rassemblent toujours un maximum de lecteurs. Dans tous les cas, il apparaît que "Le Stéphanais" a trouvé sa place comme un journal d’information à part entière. "Au terme de cette consultation, nous avons choisi de relever le pari de faire évoluer le journal de la Ville pour proposer une formule plus aérée qui
s’accorde encore davantage aux attentes des habitants", explique Sandrine Gossent, la directrice de l’information et de la communication. Le 15 janvier, les Stéphanais découvriront donc un journal avec à la fois de l’info en bref mais aussi des espaces qui permettent d’approfondir un sujet et de présenter plusieurs points de vue sur une même problématique. "Parce qu’il s’agit d’une évolution et non d’une révolution, nous restons attachés à la qualité de l’illustration et de la photo pour que les Stéphanais se retrouvent dans leur journal. De la même manière, nous maintenons notre ligne éditoriale avec l’ambition d’éclairer nos lecteurs sur des questions locales et nationales et de mettre en valeur des initiatives individuelles, associatives et municipales."
Pour entretenir et cultiver le lien de proximité avec les lecteurs, l’équipe du "Stéphanais" entourée du maire et de l’adjoint à la communication organisera deux fois par an un comité de rédaction décentralisé auquel seront conviés les habitants. "Ils pourront participer et s’investir sur le choix des sujets et des angles. Une bonne manière de comprendre de l’intérieur comment nous travaillons."
De la même manière, et dans l’objectif de toucher les plus jeunes, "Le Stéphanais s’enrichira deux fois par an d’un supplément qui s’adressera plus directement aux 10-14 ans, du CM2 à la troisième. "L’idée est à la fois de donner des clefs aux jeunes afin de les aider à mieux comprendre le monde dans lequel ils vivent mais aussi d’éveiller leur curiosité et leur esprit critique. Nous souhaitons également leur donner des habitudes de lecture de la presse. Fidèles à nos ambitions, nous engagerons là encore un travail d’éducation à l’image et nous convierons des jeunes à participer à des reportages et à réagir à des sujets que nous aurons choisi de traiter."
Dans un contexte financier contraint, ces évolutions se font à budget constant. À noter, la périodicité du "Stéphanais" va passer du bi-mensuel à un numéro toutes les trois semaines. "Si nous perdons un peu en réactivité, le site internet de la Ville permettra de traiter l’actualité avec plus d’acuité. Il ne faudra donc pas hésiter à aller le consulter régulièrement", conclut Sandrine Gossent.

Picto commentaire ajouter un commentaire

Picto rss s'abonner à ce fil RSS