À la une | 27/03/2015

La Ville maintient le cap de l'engagement citoyen

Après que les comptes administratifs de la Ville ont été adoptés, l'ordre du jour du conseil municipal qui s'est tenu jeudi 26 mars a été l'occasion d'aborder de nombreux sujets conjugués au présent et au futur.

En premier lieu, il faut retenir un changement de règlement des cimetières qui permet à présent aux Stéphanais de plus de 75 ans d'acheter une concession à l'avance pour une durée de quinze ans, hors case de columbarium. Loin d'être anecdotique, cette délibération a été suivie d'un débat nourri en particulier sur le manque notoire de crématorium sur la rive gauche de l'agglomération. "Cette question n'est pas neutre, a relevé Michelle Ernis, au nom du groupe Droits de Cité mouvement Ensemble, et elle doit s'ajouter au besoin d'une salle de recueillement parfaitement neutre dans les deux cimetières de la commune pour les familles athées."
Dans un tout autre registre, le conseil municipal a adopté aussi la programmation du contrat unique pour l'année 2015 en direction des quartiers et des publics les plus fragilisés sur le Château blanc, Thorez Grimau, Hartmann La Houssière et Gallouen. Concernant la mise en œuvre de ces actions, le maire Hubert Wulfranc a tenu à relever les incertitudes liées à la gouvernance des projets qui relèvent dorénavant de la Métropole et aux volumes financiers consentis par l'État "qui stagnent et dont il faudra user de la meilleure façon". En écho, Pascal Langlois, au nom du groupe Droits de Cité a déploré que la ville n'ait pas été retenue dans le cadre du deuxième Plan national de renouvellement urbain mais a relevé avec satisfaction la mise en place des conseils citoyens, les premiers à l'échelle nationale, qui vont permettre de bâtir la ville de demain sur la base d'une concertation avec les habitants.
Pour conclure sur ce sujet du développement social et urbain, le maire Hubert Wulfranc a une fois encore souligné la surprise ressentie lorsqu'il a appris que Saint-Étienne-du-Rouvray ne figurait pas dans la liste des villes inscrites au PNRU 2. "Car de l'aveu même des partenaires nationaux, ce qui a été réalisé dans notre ville depuis dix ans a été noté comme satisfaisant. Néanmoins, nous sommes toujours en lice pour les projets d'intérêts régionaux. Mais l'enveloppe budgétaire à la main du préfet est réduite, à peine 24 millions d'euros qui pourraient être répartis entre cinq à dix villes."
Pour finir de tisser des liens entre le passé et l'avenir, le conseil municipal a adopté une délibération relative à un contrat de co-édition entre la Ville et les Éditions Médiris dans la perspective de publier un ouvrage intitulé "Vivre, survivre et résister. Saint-Étienne-du-Rouvray pendant la Seconde Guerre mondiale". Ce travail de recherche conduit par l'atelier Histoire et patrimoine du centre socioculturel Georges-Déziré sortira le 8 mai prochain à l'occasion des cérémonies du souvenir de la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie.

Picto commentaire ajouter un commentaire

Picto rss s'abonner à ce fil RSS