À la une | 5/06/2018

Désormais quatre, les grévistes de la faim du CHR continuent le combat pour obtenir l'embauche de 52 soignants

Au quatorzième jour de leur grève de la faim, lundi 4 juin, deux des sept soignants qui avaient cessé de s'alimenter ont été évacués du CHR pour être transférés au CHU de Rouen.

Il s'agit de Jean-Yves Herment (CFDT) et de Marc-Aurélien Ducourtil (CFTC). Leurs collègues infirmiers nous confiaient quelques heures avant leur évacuation par le Samu leur inquiétude quant à l'état de santé des grévistes de la faim.
Dans la soirée, une marche de soutien était organisée au départ de l'hôtel de ville de Rouen. Un millier de personnes ont ainsi défilé dans les rues, soutenus et applaudis par les personnes présentes le long du parcours. S'étaient également jointes aux personnels du CHR en grève, des délégations du CHU de Rouen, des hôpitaux psychiatriques Pierre-Janet du Havre et Navarre d'Évreux, de l'usine Chapelle-Darblay, des cheminots, des personnels du port et des travailleurs sociaux.
Marc-Aurélien Ducourtil, rentré chez lui pour se reposer, leur a adressé un message de remerciement, leur indiquant qu'il reviendrait dans le mouvement lorsqu'il sera «requinqué».
La direction du CHR persiste à ne vouloir nouer aucun contact avec les grévistes. «Ils travaillent en cachette quelque part dans l'établissement», dit-on à l'intersyndicale.
Les grévistes ont rendu lundi 4 juin les clés du bâtiment de la direction qu'ils avaient occupé pendant le week-end (lire nos articles précédents). «Mais on reviendra quand on le voudra», indiquent-ils.
Ce matin, mardi 5 juin, les grévistes, l'intersyndicale et le comité de soutien recevront la visite de Mireille Stivala, secrétaire fédérale de la CGT Santé.
Photo: Jérôme Lallier

Mise à jour mardi 5 juin, 14 heures
Ce matin peu avant onze heures, un troisième gréviste de la faim a été évacué par le Samu. Il s'agit de Manos Kappatos (CFTC). Anne Aubrun (SUD) a elle aussi interrompu sa grève de la faim pour des raisons familiales. Aux trois grévistes de la faim demeurant dans le mouvement, s'est joint hier René Navarette, un infirmier (CGT). Les agents CGT du Grand port maritime de Rouen ont par ailleurs déposé un pré-avis de grève pour jeudi 7 juin en soutien aux grévistes du CHR.

Picto commentaire ajouter un commentaire

Picto rss s'abonner à ce fil RSS