À la une | 28/08/2018

La Ville aussi prépare sa rentrée

Le compte à rebours est lancé pour la rentrée des classes qui aura lieu lundi 3 septembre. Tandis que les élèves préparent leur cartable, les services municipaux ont veillé, eux, à préparer les locaux pour accueillir les jeunes stéphanais dans les meilleures conditions possibles.

Mardi 28 août, le maire Joachim Moyse a visité quelques-unes des écoles qui ont bénéficié de travaux de réaménagement au cours de l'été: «Ce qui m'intéresse, c’est de constater les conditions d'accueil dans les nouvelles classes dédoublées, notamment. C'est forcément un chantier important pour les écoliers, leurs parents et les personnels de la Ville ou de l'Éducation nationale qui sont concernés par ces nouveaux dispositifs».
Après les classes de CP l'an dernier, les CE1 se trouvent à leur tour dédoublés et l'opération, avant son impact pédagogique, implique pour la municipalité de trouver les espaces adéquats dans ses écoles.
À l'école Langevin, c'est dans une ancienne pièce de rangement que s'est implantée une nouvelle classe. Richard Avenel, responsable des bâtiments municipaux, explique: «Ici, tout se passe bien car nous avons de la place pour implanter les nouvelles infrastructures. Dans d'autres endroits, il faut réfléchir plus longuement, repenser l’aménagement des classes, ce n'est pas toujours évident. Il faut également rappeler qu'une salle de classe, ce ne sont pas que des chaises, des tables et un tableau. Il y a des normes de sécurité à respecter, des rénovations à faire en matière de peinture, de sol, parfois l'installation d'un câblage informatique pour les ordinateurs… Tout cela nécessite énormément d'interventions.»
Parallèlement à ce planning de travaux serré, les services de nettoyage de la Ville s'attachent à tout remettre en ordre avant la rentrée. Ce qui n'est pas une mince affaire puisque les services doivent s’organiser afin de pas pas se gêner dans leurs interventions. Un partage des tâches qui se fait globalement sans problème et toujours dans l'entraide et la discussion.
Joachim Moyse se félicite de l'ampleur de cette opération qui «sollicite beaucoup de métiers différents. Le fait pour Saint-Étienne-du-Rouvray de garder un maximum de missions en régie municipale permet aux agents d'être plus réactifs et de répondre au mieux aux besoins des usagers. C'est un des points forts de notre organisation. Pour certains chantiers, nous devons toutefois faire appel à des entreprises extérieures qui ont une expertise nécessaire.»
Cela a été le cas par exemple au groupe scolaire Curie, où la réfection des toitures a été faite par des entreprises privées. De la même manière, la livraison et le montage des nouveaux mobiliers sont passés par les marchés publics conclus entre la Ville et les entreprises extérieures.
Sur le groupe scolaire Duruy, les peintres s'activent encore à finir les ravalements de l'école, assurant ainsi l'harmonie avec les rénovations des salles intérieures des bâtiments. «Pour nous, explique Romain Couturier, peintre municipal, ces travaux d'été sont stimulants car nous nous impliquons sur de gros chantiers. Pendant l'année, nous assurons surtout l'entretien, qui est très important aussi. Mais là, les gens voient tout de suite que ça a changé et ils sont contents de ça. C'est pour nous un bon retour sur la qualité de nos travaux et du service public.»
Pour tous les services et les agents, ces travaux se font selon un agenda très précis. Car si les interventions d'ampleur sont facilitées du fait des vacances et de l'absence des enfants dans les écoles, il n'en reste pas moins que durant les deux mois d'été, les effectifs sont réduits. Richard Avenel détaille: «Pour préparer complètement une salle de classe, il faut compter environ trois semaines. Cet été, nous avons créé six classes complètes et réalisé des travaux dans dix-huit autres. Il a fallu avoir un planning très précis mais je crois qu'on peut dire que nos objectifs sont atteints et que la rentrée est bien préparée»
De son côté, Joachim Moyse dresse un bilan positif de cette campagne: «Les interventions effectuées dans les écoles représentent la premier poste d'investissement en travaux pour la Ville cette année. Je souhaite avant tout que le résultat offre les meilleures conditions d'étude pour les jeunes Stéphanais. D'un autre côté, nous allons œuvrer dès le mois de septembre à la mise en place de solutions pour trouver l'espace nécessaire dans nos écoles afin d'accueillir pour les prochaines rentrées une population toujours plus nombreuse sur notre territoire.»

Picto commentaire ajouter un commentaire

Picto rss s'abonner à ce fil RSS