À la une | 20/11/2018

Les mots qui fâchent

L’animation « Les mots qui fâchent », portée par l'association Olympio, vise à sensibiliser les élèves de primaire à la violence ordinaire des cours de récréation.

Ça commence toujours pareil : on échange des insultes, le ton monte, les copains arrivent et la bagarre éclate mais tout le monde finalement en sortira perdant. « Est-ce que taper a jamais aidé quelqu’un à comprendre qu’il est dans l’erreur ? » interroge Anne-Laure Laithier, ce vendredi 12 octobre, à l'école Joliot-Curie 2. Comédienne à l’association Olympio qui, depuis 1988, développe des outils de prévention et de sensibilisation aux grands problèmes de société, Anne-Laure Laithier décortique sans relâche, et devant tous types de publics, la mécanique de la violence et ses ressorts : les sentiments d’humiliation, d’injustice, la volonté de domination, la pression du groupe… Aujourd’hui, ce sont des élèves de CM1 qui sont invités à parler de ces fameux « mots qui fâchent » : « On a insulté ma mère ! » ; « On s’est moqué de mon prénom !  »…

Travailler sur les émotions
Peu à peu, la parole se libère. À l’invitation de l’intervenante, un élève se met en scène pour que chacun comprenne mieux ce qui se joue et comment désamorcer les conflits. Et quand l’heure touche à sa fin, tous repartent avec en mémoire quelques images qui sûrement feront leur chemin. « On y reviendra, on retravaillera la gestion des émotions », promet l’enseignante accompagnatrice Lucie Gourdin, qui mise aussi beaucoup sur le suivi. « Cette animation s’inscrit dans le programme de prévention et d’éducation à la citoyenneté déployé dans les établissements scolaires, resitue Christophe Dalibert, responsable du développement social, en précisant : Ce programme concernait au départ plutôt les collégiens mais les enseignants du primaire avaient également manifesté des attentes. »
L’animation « Les mots qui fâchent » a ainsi été présentée du 12 au 19 octobre pour la deuxième année consécutive aux dix-sept classes de CM1 (et quelques CE2) classées REP, avec déjà un très bon retour des enseignants.

Picto commentaire ajouter un commentaire

Picto rss s'abonner à ce fil RSS