Violences faites aux femmes : le combat
de la Ville

La Ville marque son engagement contre les violences faites aux femmes. Elle édite un guide pratique et organise en novembre des temps de rencontre et de sensibilisation.
La préoccupation de la Ville sur cette question des violences n'est pas nouvelle. Chaque année, Delphine Queval, assistante sociale à la Ville, reçoit des femmes qui viennent solliciter écoute et appui. "Mon discours est toujours le même : "si vous ne voulez pas retourner chez vous, on fait en sorte que vous n'y retourniez pas, à partir de maintenant". Mais ce n'est jamais simple. Les victimes ont besoin de quelqu'un de solide, quelqu'un qui les prend au sérieux."
Depuis 2005, la Ville finance une permanence mensuelle du Centre d'information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF76) à la Maison de justice et du droit. Francine Goyer, adjointe au maire, a reçu en délégation le portefeuille du droit des femmes. Marquant encore un plus son engagement, la Ville a rejoint le réseau national des Élu-e-s contre les violences faites aux femmes. Et une plaquette a été éditée, donnant des informations pratiques pour obtenir un soutien  en cas de violence, cette plaquette est disponible dans les accueils municipaux.
un débat en 2012 sur la violence faite aux femmes

En interne, dans les services et auprès des élus, le sujet fait l'objet de réflexions et de propositions concrètes. Fin 2011, Saint-Étienne-du-Rouvray a ainsi inscrit dans son Projet de ville et dans son Projet social de territoire sa volonté à la fois de promouvoir l'égalité hommes-femmes et de lutter contre les violences. L'objectif est double: d'un côté informer et affirmer la position de la Ville sur ses sujets. De l'autre, apporter un soutien et une aide concrète aux femmes stéphanaises victimes de violences physiques et/ou psychologiques. Cela passe par l'édition d'un guide pratique qui rassemble quelques idées reçues contre lesquelles il convient de lutter et surtout une liste de numéros d'urgence et de structures vers lesquelles se tourner en cas de besoin. Des formations ont été dispensées aux agents municipaux concernés pour les sensibiliser et leur donner quelques clés leur permettant de détecter d'éventuels problèmes.