• PJPP
  • Conception, chorégraphie, interprétation : Claire Laureau, Nicolas Chaigneau
  • Lumières et Son : Benjamin Lebrun
  • Musique : Stanley Myers, Crystal Castles, Xavier Cugat, Jessica Jalbert, Johann Sébastien Bach, Johann Strauss Sr, Mauricio Kagel, Laurent Perrier
  • Montage son : Nicolas Chaigneau et Claire Laureau
  • ONE
  • Co-écriture : Nadine Beaulieu et Marie Doiret
  • Interprétation : Marie Doiret
  • We are still watching
  • Création : Ivana Müller, en collaboration avec le chorégraphe Andrea Bozic (Amsterdam), l’artiste et metteur en scène David Weber-Krebs (Bruxelles) et le dramaturge Jonas Rutgeerts (Bruxelles).
  • Traduction et adaptation au français : Gilles Amalvi et Ivana Müller
  • Conception lumière et direction technique : Martin Kaffarnik
  • Sylvain Groud
  • Chorégraphie : Sylvain Groud
  • Réalisation et image : Grégoire Korganow
  • Post production : Nicolas Desprès
  • The dog days are over
  • De : Jan Martens
  • Avec : Cherish Menzo, Nelle Hens, Julien Josse, Laura Vanborm, Piet Defrancq, Naomi Gibson, Amerigo Delli Bove et Ilse Ghekiere.
  • Lumières : Jan Fedinger
  • Dramaturgie : Renée Copraij
  • Régie technique : Michel Spang
  • Durée estimée : jusqu’au bout de la nuit !
  • 25€ - 15€ - 5€ à partir de 22h pour le Dance floor électro euros

Danse | 10 décembre 2016 17h

La nuit de la danse : 480’ chrono

Photos : A. Poiana, PietGoethals

"La Nuit de la danse" est un pas de côté dans la saison du Rive Gauche, une invitation à vivre des expériences singulières et intenses, à être déplacé dans sa posture habituelle de spectateur, jusqu’aux transes d’un dance floor !

"La Nuit de la danse" réunit sept propositions présentées dans différents lieux du théâtre, des spectacles qui investissent le temps, l’espace et le rapport entre spectateurs et artistes de façon originale et inhabituelle. Tous questionnent notre rapport au spectacle vivant : que voulons-nous voir ou entendre quand nous allons au spectacle ? Puisant dans des sentiments et des situations multiples – l’obsession, l’endurance, la répétition, la rage, mais aussi le grotesque et le rire – cette soirée, imaginée comme un parcours, invite chacun à réinventer un rapport particulier avec le spectacle, toujours avec beaucoup d’humour.
Une belle occasion d’aimer la danse et les artistes qui la font !

"Les Déclinaisons de la Navarre" - PJPP Claire Laureau et Nicolas Chaigneau
« La maturité de l’homme, c’est d’avoir retrouvé le sérieux qu’on avait au jeu quand on était enfant ». Pour ces deux jeunes chorégraphes havrais, cette citation de Nietzsche est fondatrice. C’est en cherchant sur Youtube un extrait de La Reine Margot de Patrice Chéreau qu’ils sont tombés sur cette scène de téléfilm où le Roi Henri de Navarre rencontre sa future reine. Ils en créent des variations, appelées déclinaisons, et détournent la scène en se concentrant à chaque fois sur différents aspects ; le jeu étant de la caricaturer, d’y apposer des contraintes physiques décalées, d’en réécrire les dialogues, et de trouver une multitude d’angles sous lesquels l’aborder.
Durée : 20 mn

"ONE" - Nadine Beaulieu et Marie Doiret
"ONE" est un solo qui a la vocation de faire rire… de soi ! "ONE" est une pièce jubilatoire qui épingle le grotesque d’une situation dans le miroir grossissant de la relation hiérarchique au travail. Une femme seule se plie au jeu du rendez-vous professionnel : chercher à convaincre, à se vendre, défendre sa position et ses propositions, « se mettre en quatre » ou « essuyer un refus ».
Durée : 30 mn

"We are still watching" - Ivana Müller
"We are still watching" est un spectacle joué par les spectateurs. Prenant des décisions à la fois individuellement et collectivement, ils forment une communauté passagère, différente à chaque représentation. Ils lisent simplement ensemble et à voix haute un texte que quelqu’un d’autre a écrit pour eux. Dans cette mini société, créée à chaque représentation, tout le monde obtient lentement un rôle. Chacun s'engage, d'une façon ou une autre, alors que personne n'a jamais lu le script avant et ne sait pas ce qui va se passer. "We are still watching" est une pièce dans laquelle l'idée du « spectacle » se déplace lentement vers une réalité chaque fois inattendue.
Durée : entre 45 et 60 mn

Sylvain Groud danse Le Rive Gauche
Chorégraphe invité en résidence au Rive Gauche pour deux saisons, Sylvain Groud investit les espaces du théâtre dans une performance solo. Sa recherche du mouvement fonctionne comme un sismographe de l’espace physique et sensible dans lequel le mouvement se crée. Surgissant là où il ne l’attend pas, il émerge du lien qui se crée entre l’interprète et son sujet et évolue en fonction de leur échange. Un rendez-vous unique pour les spectateurs de la "Nuit de la danse" !
Durée : 15 mn

Sylvain Groud & Kids
Les enfants des classes à horaires aménagés danse (CHAD) du collège Louise-Michel de Saint-Etienne-du-Rouvray présentent une chorégraphie apprise et travaillée en atelier avec Sylvain Groud.
Durée : 15 mn

"Chroniques dansées" - Correspon[danses] Montbéliard - Sylvain Groud et Grégoire Korganow
"Les Chroniques dansées" sont une collection de films courts, réalisés par le vidéaste Grégoire Korganow. Traces sensibles de la présence du chorégraphe auprès de populations fragiles, ces films s'appuient sur la nature de la danse qu'ils saisissent, une invitation à l'émancipation. Ils témoignent de la rencontre entre deux états de corps, et d'un lien ordinaire qui se tisse par la danse entre des êtres. Correspondances est une série d’autoportraits d’une minute de collégiens de 6è SEGPA (Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté) à Montbéliard.
Durée : 17 mn

"The dog days are over" - Jan Martens
Avec "The dog days are over", Jan Martens s'impose incontestablement, à seulement trente ans, comme la révélation actuelle de la scène flamande. Jouissive et éprouvante, cette chorégraphie met en scène huit danseurs bondissant sans s'arrêter durant 1h10 de spectacle, sans décor, ni bande-son. Au-delà de la performance physique collective, tout l'enjeu d'un dispositif aussi minimaliste est de savoir comment une écriture suffisamment différenciée pour faire spectacle peut s'y déployer. Jouant subtilement des différences dans la répétition, Jan Martens livre pourtant une pièce toute en nuances qui parvient en première lecture à susciter l'empathie, le rire et l'admiration, et en seconde, un constat amer sur les rythmes de la modernité capitaliste.
Durée : 70 mn

Retrouvez Jan Martens avec "Sweat baby sweat" à la Chapelle Saint-Louis, lundi 13 et mardi 14 mars 2017 à 20h dans le cadre de la programmation de l’Étincelle, théâtre de la Ville de Rouen.
Infos/Billetterie : 02 32 76 23 23 www.letincelle-rouen.fr

Dance floor avec Sylvain Groud et le DJ David Ducaruge
A vous de céder aux plaisirs de la danse ! Sylvain Groud vous guidera sur le "dance floor" du Rive Gauche pour créer et découvrir, à ses côtés, une danse tour à tour rythmée, cadencée ou ondulante. Vos corps se mettront en mouvement pour partager cette chorégraphie éphémère et immédiate qui naît d'un lâcher prise jubilatoire. Devenez à votre tour créateur et interprète !

Rencontrez et échangez tout au long de la soirée avec les artistes au bar du Rive Gauche !

"Les déclinaisons de la Navarre" Production : PJPP. Coproduction : Le Phare Centre chorégraphique national du Havre Normandie (Aide à l’écriture). PJPP est soutenu pour cette création par le Ministère de la culture et de la communication/DRAC de Normandie ; la Ville du Havre ; le Département de la Seine-Maritime et l’Office de Diffusion et d’Information Artistique de Normandie. Avec le soutien logistique et moral de : La BaZooKa ; Le Relais, Centre de recherche théâtrale, Le Câtelier ; Le Théâtre des Bains Douches du Havre. "One" Production : Cie Nadine Beaulieu. Remerciements à : la MJC de Pontault-Combault et les Roches de Montreuil pour leur accueil studio lors de la création de ONE. La Cie Nadine Beaulieu est soutenue par le Ministère de la culture et de la communication/DRAC de Normandie ; la Région Normandie ; le département de la Seine-Maritime et la ville de Rouen ; la SPEDIDAM et l'ADAMI. "We are still watching" Production pendant la création Mels Kroon (Alles voor de Kunsten). Management et production de la tournée : I’M’ Company/Matthieu Bajolet et Gerco de Vroeg. Sylvain Groud danse Le Rive Gauche L’Association Mouvement Action Danse - Cie MAD/Sylvain Groud est soutenue par le Ministère de la culture et de la communication/DRAC de Normandie ; la Région Normandie ; le Département de l'Eure et la Ville de Rouen. Depuis 2008, la compagnie reçoit le soutien de la Fondation BNP Paribas. Sylvain Groud est associé au Théâtre De Sénart, Scène Nationale De Combs‐la‐Ville de 2015 à 2017 et au Rive Gauche de 2016 à 2018. Sylvain Groud & Kids L’atelier conduit par Sylvain Groud auprès des enfants de la Classe à Horaires Aménagés Danse a été organisé dans le cadre du programme Contrat de Réussite Educative Départementale du Département de la Seine-Maritime. Remerciements à Monsieur Lemasle, principal du collège Louise-Michel de Saint-Etienne-du-Rouvray, à son équipe pédagogique et aux élèves de la CHAD. "The dog days are over" Production : JAN & ICKamsterdam. Coproduction : Frascati Producties ; SPRING performing arts festival ; DansBrabant ; tanzhaus nrw ; La Briqueterie CDC du Val-de-Marne ; TAKT Dommelhof. Avec le soutien de : workspacebrussels & wp zimmer. Diffusion internationale : Line Rousseau, A Propic. Avec le soutien financier des autorités flamandes et Performing Arts Fund NL. "Chroniques dansées" - Correspon[danses] Montbéliard est une commande de MA scène nationale, Pays de Montbéliard dans le cadre d’une résidence d'artiste, création 2013.